5 conseils pour éviter que bébé tombe malade

Tous parents de jeunes enfants sont d’accord sur un principe : vaut mieux prévenir que guérir. Nos enfants ont un système immunitaire vulnérable et s’avèrent plus fragiles psychologiquement et physiquement. Il est donc essentiel de doper leur système immunitaire afin d’éviter qu’ils tombent malade et d’attraper des maladies comme la gale ou bien un simple rhume. Mais comment s’y prendre. Voici 5 conseils qui pourront vous aider.

1- Consulter un spécialiste en homéopathie

L’homéopathie est considérée comme étant la médecine de prévention par excellence en plus de soigner efficacement les premiers symptômes d’une bronchite ou d’une otite. L’homéopathe s’intéresse notamment sur l’historique de santé du petit patient pour mieux le prendre en charge : ses faiblesses et antécédents, son caractère, ses allergies… Il pourra alors mettre en place un traitement de prévention personnalisé pour booster le système immunitaire du tout-petit grâce à ces renseignements.

2- Adopter une alimentation riche en vitamines et minéraux

Une alimentation diversifiée permet de renforcer le système immunitaire d’un bébé. Parmi les nutriments essentiels au bon fonctionnement de ce dernier, on retrouve le fer (dans la viande rouge, laits 1er et 2e âge), la vitamine C (orange, brocoli, persil, kiwi…) et bien d’autres encore. La vitamine D se prend en supplémentation de la naissance à 3 ans pour garantir une meilleure immunité.

L’allaitement lui est parfaitement adapté au nouveau-né. En effet, le lait maternel contient tous les immunoglobulines lgA et les protéines qui jouent un rôle essentiel dans la protection de l’organisme contre les agressions ainsi que les lymphocytes (cellules immunitaires qui colonisent l’intestin du tout-petit). Il est également riche en probiotiques : sucres qui favorisent le développement des bactéries bénéfiques présentes dans l’intestin. Par ailleurs, il a été prouvé que les bébés allaités au sein sont moins sujets aux rhinopharyngites, otites, diarrhées et gastro-entérites.

3- Utiliser des huiles essentielles pour doper les défenses immunitaires

Il existe plusieurs types d’huiles essentielles permettant de prévenir et traiter les affections de la sphère ORL efficacement. Néanmoins, il faut rester prudent au choix des huiles car certaines peuvent devenir toxiques si on en fait mauvais usage. Parmi les huiles essentielles à privilégier, l’huile d’eucalyptus radiata est excellent pour prévenir et soigner les otites, les infections respiratoires, les maladies virales et lutte contre les déficiences immunitaires. Elle s’utilise en diffuseur (4 gouttes pour les enfants de plus de 2 ans et 2 gouttes pour les tout-petits, à diffuser au moins 10 minutes par jour).

4- Respecter les heures de sommeil de l’enfant

Les hormones du sommeil comme la prolactine et la dopamine renforcent nos défenses immunitaires. Sans oublier que nos tissus se régénèrent pendant que nous dormons, ce qui favorise la récupération physique et psychique. Ainsi, la période de repos est essentielle pour nos bébés. Il est donc primordial de ne pas céder sur l’heure du coucher.

5- Éviter de fumer

L’inhalation involontaire de la fumée d’une cigarette (tabagisme passif) par les tout-petits est dangereuse pour sa santé. En effet, les cils vibratiles qui tapissent les muqueuses ne remplissent plus suffisamment leur mission qui est de conduire les sécrétions vers les orifices en contact avec l’extérieur (nez, oreilles, gorge). Ce qui favorise les otites, les rhinos et les bronchiolites chez l’enfant. Aussi, les particules renfermées dans la fumée de cigarette peuvent se déposer sur les tapisseries, les vêtements, les banquettes de voiture et la peau et peuvent inhalées par les bébés à tout moment. Ainsi, il est recommandé de ne pas fumer que vous soyez en présence ou non de votre enfant

Leave a Reply