Quelques conseils pour choisir le siège vélo pour votre bébé

Dès que votre bébé sait tenir sa tête seul, il est possible de lui faire découvrir les joies de la balade à vélo… Trouver des accessoires comme un casque pour protéger sa jolie tête reste assez simple, en revanche faire le bon choix dans le marché des sièges vélo pour bébé n’est pas toujours facile.

Siège fixe ou amovible ? A l’arrière sur le porte-bagage, siège vélo à l’arrière directement sur le cadre ou à l’avant entre le guidon et la selle… ? Et pourquoi pas accrocher une remorque adaptée à votre vélo, vous connaissez ?

Les 3 critères principaux à retenir seront : sécurité, confort et praticité.

comment choisir un siège vélo pour votre enfant

Choisir un siège vélo pour faire du vélo avec son enfant en fonction du confort et de la sécurité

On fait le point ensemble sur les différentes options proposées afin de vous aider, vous donnez un maximum de conseils pour choisir au mieux un siège bébé vélo pour votre enfant.

Pensez à la sécurité avant tout lorsque vous choisissez un siège vélo pour votre bébé

Les points essentiels en ce qui concerne la sécurité pour choisir un siège vélo pour votre enfant sans se tromper :

  • Pas de vélo donc de siège vélo pour votre bébé avant 10 mois
  • Choisir une siège  homologué CE EN 1434
-
  • Privilégier un modèle avec un dossier solide
  • harnais et repose-pieds vivement conseillés
  • bien-sur casque obligatoire

Le siège bébé vélo est tout simplement obligatoire

Petite précision au cas où vous en doutiez, le siège-bébé vélo n’est pas une option mais une obligation.

Pour transporter un petit passager, votre bébé en vélo, le code de la route autorise uniquement “l’utilisation d’un siège conçu à cet effet et muni d’un système de retenue”. Il est donc clairement interdit donc d’enfourcher votre vélo, votre VTT avec bébé lové dans votre écharpe de portage !

le siège vélo pour votre enfant est tout simplement obligatoire

la sécurité de bébé est essentielle et le siège vélo pour votre enfant est obligatoire tout simplement

Avant tout autre chose vous l’avez compris il faut penser à la sécurité et ici en l’occurrence celle de votre bébé.

Choisissez un siège homologué  CE EN 1434

Quelque soit le type de siège pour vélo, assurez-vous qu’il soit bien homologué CE EN 1434, la norme européenne en vigueur. Elle impose des tests rigoureux  (chocs dynamiques latéraux réalisés avec des mises en situation), la sécurité des sièges est évaluée avec sérieux. Cette norme vous s garantira une qualité de fabrication et donc par conséquent la sécurité de votre enfant.

N’hésitez pas à consulter des sites comme quechoisir.org pour vous renseigner sur d’éventuels rappel de produit. Certains sièges ont déjà été rappelé pour des défauts de couture au niveau des sangles et du harnais. Des tests sur des sièges vélo bébé de la marque Hamax avaient révélés différentes défaillances de sécurité sur certains de leurs modèles.

la norme du siège vélo pour enfant

Pour votre enfant, privilégiez un siège vélo fabriqué conformément à la norme européenne (EN 14344)

Ensuite, tournez-vous plutôt vers des modèles avec un dossier solide, éventuellement des accoudoirs, en tout cas obligatoirement avec harnais et repose-pieds – qui le protégeront en cas de chute et l’empêcheront de se coincer les pieds dans les roues.

Le siège en lui-même doit être arrondi afin d’éviter les risques de blessures, les fixations doivent être inaccessibles à l’enfant ou du moins parfaitement protégés, et la ceinture impossible à retirer par votre loulou, si malin soit-il.

Quel sera l’usage que je vais faire de ce siège vélo : longue ballade et petite sortie à vélo ?

Avant de vous lancer, posez-vous également les bonnes questions : est-ce pour une ballade le dimanche matin, pour des sorties rando façon cyclotourisme, pour déposer votre progéniture tous les jours à la crèche ? Car le choix du modèle se fait aussi en fonction de l’usage que vous en ferez.

faire petit trajet en vélo avec son enfant sur son siège

Petit trajet en vélo ou longue ballade : des questions à se poser pour faire le bon choix

Le modèle de siège retenu devra allier praticité, confort et sécurité, et être approprié à votre mode de vie. Enfin, faites essayer le siège à votre enfant avant de l’acheter – et vérifiez qu’il s’adapte à votre propre vélo. Autant éviter les mauvaises surprises…

Le siège bébé vélo  : d’abord un choix en fonction de  l’âge et du poids de votre enfant

C’est à partir de 10 mois que vous pourrez emmener votre enfant avec vous sur son siège bébé vélo. Comme dit en introduction, il existe différents types de siège-bébé pour vélo, adaptés aux enfants de 10 mois à 35 kg. Les prix varient entre 45 et 80 euros.

Petit conseil : choisissez un modèle avec une grande amplitude de sangles. Cela vous permettra d’ajuster correctement le harnais et les repose-pieds à la taille grandissante de votre enfant.

Les sièges vélo pour les bébés à partir de 10 mois à 5 ans

Siège vélo bébé placé à l’avant :

L’avantage principal  : contact direct avec l’enfant

L’inconvénient à pendre vraiment compte : plus de risques en cas de chute

Fixé sur la colonne de direction, entre la selle et le guidon, le siège enfant avant possède l’avantage indiscutable de pouvoir garder votre loulou sous les yeux. Calé entre vos bras, il gigote moins, vous entend mieux et profite plus du paysage.

siège pour vélo à mettre à l'avant

Le siège à mettre à l’avant n’est pas idéal pour la sécurité d’un enfant

Le mauvais point, ici, c’est justement la sécurité : puisqu’il est situé devant vous, bébé sera forcément plus exposé en cas de chute. Pas évident non plus de trouver ses repères pour tourner correctement dans les virages…

On vous le conseille donc uniquement pour un usage urbain et occasionnel.

Siège vélo bébé à mettre à l’arrière :

Quels sont les avantages du siège vélo à l’arrière ?  

  • votre vélo sera plus maniable
  • votre enfant aura plus de liberté de mouvement

Et les inconvénients ?

Essentiellement le manque de contact direct et visuel avec votre bébé

siègé vélo pour votre bébé placé à l'arrière du vélo

Bébé en sécurité sur un siège vélo disposé à l’arrière avec un harnais et des reposes pieds indispensables

Le siège pour bébé à placer à l’arrière du vélo est sans aucun doute le plus répandu. La plupart s’accrochent sur le porte-bagage, et certains offrent même une position inclinable permettant à bébé de se reposer.

D’autres s’installent sur le cadre ou la tige de selle – dans ce cas, vérifiez bien le diamètre du tube de votre vélo avant l’achat. Ces derniers, dit « suspendus », sont plus confortables pour votre enfant car plus souples et moins soumis aux anfractuosités de la route. Ils ont également l’avantage de se retirer plus facilement.

ballade en vélo d'un papa avec son enfant

Cette petite fille partage une belle ballade en vélo avec son papa

Siège fixe ou amovible, dans tous les cas, le vélo est plus maniable et votre enfant bénéficie d’une grande liberté de mouvement.

En revanche, par définition, votre enfant se trouve derrière vous : n’hésitez pas alors à lui parler régulièrement pour vous assurer que tout se passe bien.

Bon à savoir : il existe également des supports permettant de transformer votre cosy en siège pour vélo, idéal pour l’absorption des chocs et les petits trajets… Uniquement pour les sportifs, car pour transporter le poids de votre bébé + le cosy + le support, mieux vaut avoir les cuisses musclées !

Le siège arrière, la solution plus adéquate pour les enfants de 5 à 9 ans

Pour les enfants à  partir de 5 ans, d’autres références de siège vélo existent : les selles sur cadre, qui permettent de fixer une nouvelle selle devant vous. Pour des trajets rapides uniquement… D’autant que le prix est assez élevé lorsque l’on sait qu’il vaut mieux y rajouter des repose-pieds et un pare-jupe avant.

On trouve également des coussins à fixer sur le porte-bagage, plus accessibles, mais qui restent là-aussi une solution d’appoint pour de courts transports occasionnels.

Il existe aussi des sièges vélo à placer à l’arrière pour les enfants bien plus grand : bonne nouvelle pour cette maman et son fils 😉

Dans le cas de randonnées plus conséquentes, plusieurs marques proposent donc des modèles de sièges enfants spécifiques, avec ceinture et dossier, à installer sur le porte-bagage, et adaptés aux juniors jusqu’à 35 kg.

Une autre option : la remorque vélo pour enfant

Les + : une capacité jusqu’à 2 enfants, plus de place et de confort

Les – : prix élevé, l’encombrement, le manque de visibilité et un vélo tout de même plus difficile à manier

On en croise encore assez peu en France, mais dans d’autres pays – aux Pays-Bas notamment – les remorques ont la cote : simple ou double, pour les bébés ou les enfants jusqu’à 9 ans, elles permettent de protéger les petits passagers des intempéries et des chutes, leur offrent plus de place, plus de confort et se transforment parfois même en poussettes.

ballade en vélo avec une remorque pour bébé

Une remorque pour les bébés et  les enfants jusqu’à 9 ans super pour faire une ballade en vélo en famille

Elles ont pas mal d’avantages, mais certains inconvénients aussi : un prix élevé, un  encombrement non négligeable, et surtout, un manque de visibilité pour les autres conducteurs. D’où l’absolue nécessité d’utiliser un petit drapeau à l’arrière afin de la rendre repérable dans la circulation. Il faut noter également que savoir manier un vélo tractant une remorque n’est pas non plus une mince affaire … .

Pas forcément l’idéal pour la ville, donc, mais, on ne vous cache pas que pour de longues journées de balades sur les routes de campagnes, après un peu d’entrainement, cela possède un certain charme.

Les accessoires utiles

Enfin, avant de partir, quelques accessoires bien pratiques : une béquille double permettra de garder le vélo parfaitement droit le temps d’installer votre enfant… Un pare-brise le protégera des insectes s’il est à l’avant et le pare-jupe à l’arrière évitera qu’il se blesse sur les roues. Enfin, sachez qu’il existe même des poncho spéciaux ou des coussins de cou pour votre loulou !

Dans tous les cas, quelque soit votre choix, n’oubliez pas de prendre en compte que rouler avec un bébé ou un enfant, même petit, va modifier votre équilibre, votre vitesse et votre appréhension de la route. Un peu d’exercice, un peu de patience et un petit temps d’adaptation, et logiquement tout devrait bien rouler.

Leave a Reply